Climage

documentaire | 80' | 2020 | couleur | 16/9 |

Au printemps 2020, 50 ans après les premiers pas sur la Lune, aura lieu, à 180km de Kinshasa, le lancement de la fusée 100% congolaise: Troposphère 6. Elle vise à atteindre 200 km d’altitude. Ce film suit l’incroyable aventure du programme spatial congolais. Une immersion cinématographique dans le quotidien de l’ingénieur Jean-Patrick Keka et de son équipe pour un projet qui mêle ambition illimitée et moyens très réduits: du carburant fait maison, de l’électronique récupérée dans des décharges et des éléments de fuselage en boîtes de lait en poudre. Keka et son équipe sont des ingénieurs de terrain inventifs, actifs dans des domaines aussi divers que la fabrication de microscopes pour des tests sanguins en brousse, des systèmes d’amplification pour de la musique ou la récupération d’épaves dans le fleuve Congo.Le défi qu’ils se sont fixés avec Troposphère 6 est plein de bon sens, en corrélation avec les moyens à disposition, et animé d’une énergie fraîche et salutaire dans notre monde un peu désabusé. Tandis que le pillage systématique des ressources naturelles du Congo continue de provoquer l’une des plus grandes catastrophes humanitaires de l’histoire, ce film est une fable montrant une autre facette de l’Afrique, loin d’Ebola et des guérillas. Et même si on en sent la présence lointaine et diffuse, on se prend à rêver qu’ils réussissent un jour à envoyer le premier congolais dans l’espace, qu’ils ont déjà baptisé Galaxionaute…

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus