Climage

Un film, plutôt impressionniste, qui fait dialoguer intelligemment les images d’archives et un reportage contemporain qui se garde des jugements faciles.
Le Temps

Stéphane Goël porte un regard d’ethnocinéaste, filmant avec empathie. Du coup les jeunes ne travestissent rien.
24 Heures

Un sujet joliment réalisé avec un malaise tout autour. Oui, ce soi-disant amour de la terre vaudoise, mais aussi des propos tendancieux qui excluent l’étranger, la différence, l’autre. Restons vigilants!
Construire

Les fondateurs de notre Fédération, sans être des révolutionnaires, étaient animés par un esprit novateur. Les précurseurs de la FVJC étaient des visionnaires, car malgré les changements, les adaptations, les rénovations, ils seraient certainement fiers et heureux de voir le succès de la fédé actuelle. Ils avaient vu juste tout comme les révolutionnaires de l’indépendance vaudoise. Nous pouvons être fiers d’être les héritiers de ces penseurs.
Discours du président de la FVJC, assemblée générale, janvier 1998

Nous les jeunes, voulons-nous tolérer dans notre pays des idées préconisées par des agitateurs étrangers, des fanatiques, les Lénine, Platten, Humbert-Droz ou d’autres ? Non, mille fois non ! Leurs projets insensés et odieux ne peuvent trouver aucun écho parmi nos populations campagnardes.
La Jeunesse Vaudoise, 20 juin 1920

Le sol, c’est la patrie, cultiver l’un, c’est servir l’autre. A côté de nos jeux et de nos plaisirs, n’est-il pas nécessaire d’adjoindre un programme: Travail ! (…) Soutenons-nous les uns les autres, le plus fort aidant le plus faible, ce pour l’avenir de notre cher Pays de Vaud !
Procès verbal de l’assemblée constitutive de la FVJC, 1919

Les Vaudois, de remarquable capacité aux changements de notre temps, forment toujours une société d’inspiration rurale. Les Jeunesses Campagnardes, dès leur naissance déjà  puis, plus encore dès leur fédération, ont puissamment contribué à cette continuité. Car les Jeunesses Campagnardes constituent un phénomène civique, de groupement, d’union, de joie de vivre. Elles constituent un phénomène civique, de participation de citoyennes et de citoyens engagés à la vie publique. D’avantage: les Jeunesses Campagnardes constituent un phénomène culturel. Elles sont porteuses de valeurs authentiques et permanentes. Des valeurs de civilisation, précisément.
Jean-Pascal Delamuraz, 1994

Allons, marchons confiants vers l’avenir / La Jeunesse n’a pas de frontière / C’est l’amitié qui nous a réuni / Continuons dans cet esprit de fraternité / Et chantons en choeur ce refrain: Que vive la Fédé / Unissons nos forces / Pour porter dans le Canton / Toutes nos valeurs et nos traditions / L’âge n’a pas d’importance / Gardons cette ambiance / Que les jeunes et les anciens / Partagent ensemble le même chemin / Pour toujours, pour toujours
Chanson officielle de la FVJC

En Suisse, le mouvement socialiste tout entier a pris de plus en plus un caractère hostile aux paysans et son activité est presque entièrement dirigée contre tout ce qui est susceptible d’utilité pour la classe paysanne
La Jeunesse Vaudoise, 20 août 1920