Climage

« Aucune ambiguité dans ce documentaire d’exception, qui se déjoue de la transparence affichée pour en traquer la noirceur la plus absolue. »

Vincent thabourey – Positif avril 2012


« Fernand Melgar apporte sa pierre à l’édifice en montrant la banalité du mal au travers d’une mécanique d’autant plus monstrueuse qu’elle se présente sous un visage ordinaire. »

Carine Fouteau – Mediapart.fr 27 août 2011


 « Confiné dans les locaux gruis suintant l’anxiété, derrière des barreaux, Vol Spécial réussit miraculeusement à exprimer une forme de beauté, celle qui vient du coeur. L’émotion y est d’une intensité inouïe. Le cinéma de Melgar ne juge pas. Il ne départage pas le Bien et du Mal. Il capte la vie dans ses élans contradictoires, ménage une place à l’humour même au fond du désespoir, révèle la réalité dans sa complexité, déjoue les préjugés, donne un visage aux exclus de la société, gratte là où la démocratie a mal, fait confiance à l’intelligence du spectateur. C’est un cinéma engagé, mais objectif. »

Antoine Duplan – Le Temps 15 août 2011


« Le réalisateur nous permet d’entendre la diversité de ces voix, habituellement inaudibles car réunies dans des catégories – sans-papiers, exclus ou autres –, pour aboutir à une véritable intelligence du social. »

Manouk Borzakian – Le Monde diplomatique 22 août 2011


« Un documentaire qui vous prend aux tripes et qui représente un challenge majeur pour la politique d’immigration non seulement en Suisse mais dans l’ensemble du monde occidental. »

Jay Weissberg – Variety 16 août 2011


« Avec autant d’honnêteté que de clarté dans l’exposition des faits –humainement révoltants en ce qui concerne les conditions matérielles dans lesquelles les vols spéciaux se déroulent –, ce film échappe à toute forme de démagogie. Fernand Melgar parvient à donner une intensité émotionnelle rare à son observation des destinées individuelles, et l’objet qui en résulte honore aussi, du point de vue de la forme, ce qu’on appelle le cinéma du réel. »

Jean-Louis Kuffer – 24heures 21 août 2011


« Dans la droite ligne de son précédent documentaire, le cinéaste lausannois donne à voir – sans interviews ni commentaire – les conséquences humaines de la politique anti-immigration défendue, avec la bénédiction populaire, par le parti d’extrême droite suisse UDC. »

Mathieu Loewer – La Liberté 21 septembre 2011


Dossier de presse (PDF)